CPF relance eco

Formation professionnelle

14 septembre 2020

« Mon compte formation », un outil au service de la relance

L’application « Mon compte formation » sera la porte d’entrée de plusieurs mesures du plan de relance destinées à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et la formation aux métiers d’avenir.

Par  – Centre Inffo – Le 11 septembre 2020.

La Caisse des dépôts va jouer un rôle-clé dans le plan de relance de l’économie présenté par le Premier ministre, le 3 septembre. L’institution financière va en effet contribuer à hauteur de 26 milliards d’euros au financement de France Relance qui en mobilise 100 milliards au total. Mais sa mission ne s’arrête pas là. En tant que gestionnaire de la plateforme Mon compte formation , elle sera aussi la courroie de transmission de plusieurs actions en faveur de l’emploi et des compétences engagées par l’exécutif dans le cadre du volet « cohésion sociale et territoriale » de France Relance.

Abondement des comptes formation

A ce titre, le ministère du Travail prévoit, entre autres, de mobiliser une enveloppe de 25 millions d’euros (5 millions en 2020 et 20 millions en 2021) pour abonder les comptes formation des personnes qui choisiraient de s’orienter vers des métiers jugés stratégiques dans le cadre du plan : numérique, transition écologique ou secteurs de l’industrie concernés par des projets de relocalisation, par exemple. En pratique, « les formations jugées stratégiques seront identifiées par un  »tag » et le financement du reste à charge effectué en fonction des critères définis par l’État », précise Michel Yahiel, directeur des retraites et de la solidarité au sein de la Caisse des dépôts.

Ce système d’abondement intégré à « Mon compte formation » viendra s’ajouter à ceux déjà déployés pour Pôle emploi et pour les entreprises. D’autres financeurs, tels que les branches professionnelles et les Régions seront aussi concernés d’ici à la fin de l’année, ce qui leur permettra d’abonder les comptes formation en fonction de leurs priorités, selon Michel Yahiel. Ces évolutions vont faire de l’application mobile lancée en novembre 2019 un levier du plan de relance et concrétiser l’objectif visé dès la conception de ce service. « Mon compte formation a été pensée pour permettre à toute autorité qu’elle soit publique ou privée de flécher des financements en fonction de stratégies sectorielles ou territoriales », rappelle le directeur des retraites et de la solidarité de la Caisse des dépôts.

Visibilité des parcours

Mon compte formation va par ailleurs contribuer à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes de moins de 25 ans. Pour ce faire, l’État a prévu d’allouer, dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences, plus de 700 millions d’euros au financement de 100 000 formations qualifiantes débouchant sur des métiers d’avenir — soin, santé, transition écologique, etc. — et de 15 000 « Pass Numérique » permettant d’évaluer ses compétences numériques et de décrocher une double certification (CléA Numérique et Pix). : « Ces parcours financés en intégralité sur des budgets de l’État seront visibles et accessibles depuis Mon compte formation, en direct ou par le biais de prescripteurs tels que les Missions locales », précise Michel Yahiel. Même si elles n’ont pas encore acquis de droit à la formation, toutes personnes âgées de 16 ans et plus (ainsi que les jeunes de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage), disposent d’un compte formation géré par la Caisse des dépôts.

Retour haut de page