Confident african speaker business coach in suit giving presentation training sales team in office, black businessman speaking at seminar teaching people group presenting new marketing project goals

Formation professionnelle

14 septembre 2020

« Mon compte formation » s’ouvre aux employeurs

Début septembre, les entreprises pourront abonder les comptes personnels de formation (CPF) de leurs salariés directement sur Internet. La Caisse des Dépôts a lancé cet été un site Internet pour informer les employeurs des possibilités de dotation.

Par  – Centre Inffo – Le 31 août 2020

La Caisse des Dépôts et Consignations va lancer, début septembre, la procédure qui permettra aux employeurs d’abonder les comptes personnels de formation (CPF) de leurs salariés. Une  fonctionnalité très attendue. « Toute entreprise pourra désormais verser de l’argent sur le compte personnel de ses salariés de façon dématérialisée », indique Laurent Durain, directeur de la formation professionnelle à la direction des retraites et de la solidarité de la CDC.

Grâce à ce nouveau service, les employeurs pourront en quelques clics, participer au financement de projets de formation individuels, allouer des droits supplémentaires à tout ou partie de leurs équipes ou encore effectuer des dotations liées à des obligations règlementaires. Pour rappel, un employeur est tenu de verser 3 000 euros de droits à la formation aux salariés licenciés dans le cadre d’un accord de performance collective. Les abondements correctifs (3 000 euros) prévus pour les entreprises d’au moins 50 salariés qui n’auraient pas rempli leurs obligations liées aux entretiens professionnels pourront également être versés via ce service en ligne lorsqu’ils entreront en vigueur en 2021.

Procédure dématérialisée

En pratique, pour accéder au service « Mon compte formation abondements », l’entreprise devra au préalable s’inscrire sur la plate-forme de déclarations sociales Net-Entreprises. Les employeurs souhaitant verser de l’argent sur le compte de leurs salariés devront renseigner les nom et numéro de sécurité sociale des bénéficiaires et le montant de la dotation. A réception du paiement par virement, les comptes des salariés seront crédités par la CDC. L’institution financière qui gère les fonds du CPF a lancé cet été un site Internet pour informer les employeurs. Cet outil regroupe des détails pratiques sur le fonctionnement du CPF et les possibilités de dotation.

Ce nouveau service intervient après la mise en place début juillet de la procédure permettant aux demandeurs d’emploi qui n’auraient pas suffisamment de crédits sur leur CPF de solliciter un complément de financement auprès de Pôle Emploi. « Au 18 août, 9 000 demandes ont été effectuées dans le cadre de cette nouvelle procédure. Parmi ces dossiers, 4000 ont été abondés par Pôle Emploi et 1600 ont donné lieu à une proposition de formation alternative issue du catalogue de Pôle Emploi », indique Laurent Durain.

Prochaine étape : les Régions et les branches

A l’avenir, d’autres financeurs pourront participer au financement des formations mobilisées au titre du CPF. « Nous travaillons en ce moment sur le système d’information qui permettra aux branches professionnelles et aux Régions d’effectuer des abondements », précise Laurent Durain. Un chantier qui devrait être bouclé d’ici à la fin de l’année. « Avec ce service, les collectivités pourront par exemple contribuer à former certaines catégories de publics ou encourager l’orientation vers des métiers en tension. Les règles de financement qu’elles auront définies seront intégrées dans l’application », précise Laurent Durain.

Lancée en novembre 2019, « Mon compte formation » ne cesse d’évoluer. Fin 2020, les notes issues des évaluations effectuées auprès des stagiaires à l’issue de leur formation seront affichées dans l’application. Les utilisateurs pourront ainsi sélectionner leur prestataire en fonction des appréciations des autres bénéficiaires. La CDC a informé les organismes de formation cet été. Les notes obtenues leur seront communiquées progressivement afin qu’ils puissent se familiariser avec ce système d’évaluation.

 

Essor des formations en ligne 

Depuis le début de la crise sanitaire, l’offre de formations à distance proposée via l’application mobile s’est fortement développée. « Le nombre de sessions proposées à distance est passée de 94 000 en début de confinement à plus de 410 000 aujourd’hui », observe Laurent Durain. Cette transformation de l’offre s’accompagne d’une hausse des inscriptions en formation. « En janvier, le nombre de demandes d’inscriptions était en moyenne de 3 000 par jour. Nous en sommes aujourd’hui à 5 000 par jour », ajoute le directeur de la formation professionnelle.

Retour haut de page